Conférence L'histoire du Chocolat

 

ANNONCE CONFERENCE CHOCOLAT

 

Dégustation et possibilté d'acheter du chocolat vertueux.

Les places étant limitées, les entrées se feront par ordre d'arrivée. Pas de réservations. Ouverture de la salle à 20h00.

A ce jour, aucun cas de COVID 19 n'a été déclaré suite à nos manifestations.

 

 


Soirée au COTTON CLUB

            Le concert « Soirée au COTTON CLUB », organisé par notre association en collaboration avec l’association JAZZ and Co et son ‘manager musicien contrebassiste "André Wentzo" a pu enfin avoir lieu dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, le samedi 19 septembre à 20h 30, à l’Espace de la Traverse du Bourget du Lac.

            L’utilisation de cette belle salle, idéale pour ce concert, nous a été grandement facilitée par la municipalité actuelle du Bourget du Lac et les personnels communaux. La distanciation physique ayant été levée, la salle a pu contenir près de 300 personnes (portant masques).

            Une interprétation magistrale nous a été donnée par des musiciens chanteurs acteurs et surtout passionnés d’un Jazz historique, mélange musical de blues et de classique, joué au début du XXè siècle dans ce Club mythique du quartier de Harlem à New York par des musiciens noirs devenus célèbres et qui l’ont immortalisé.

            Le Harlem Swing Orchestra, ses 7 musiciens et leurs nombreux instruments, piano à queue, saxophone, batterie, trompette, clarinette, trombone, violon, contrebasse, et plus encore, nous ont régalés par leur virtuosité et ont restitué magnifiquement au public   toute la passion et la nostalgie du Jazz.

           Cerise sur le gâteau, sur les bis de l’orchestre, à la fin du concert, présentation d’un swing sensuel et endiablé formidablement interprété par trois couples du « Savoie ça swing ».

            Nouveaux rappels du public avec des applaudissements nourris. Beau succès pour ce concert   et cette soirée, malgré la contrainte du port du masque durant tout le spectacle.

 

Journées Européennes du Patrimoine 2020

Les 19 et 20 septembre, les 37ème Journées Européennes du Patrimoin ont pu se dérouler dans le respect des conditions sanitaires en vigueur.

Comme à l’accoutumé des bénévoles de l’association ont, eux, assuré les visites libres dans les salles du rez-de-chaussée au Prieuré où était montrée l’exposition « Expression du Lac ».

            S’y sont pleinement exprimés artistes et artisans en présentant des œuvres de qualité, arts textiles, aquarelles, huiles et acryliques, gravures et peintures sur œufs, illustrant ainsi de façon poétique le réfectoire et la cuisine des moines lieux un peu austères.

            A l’extérieur installée dans le square François Richard, Katia Delcourt a accueilli les visiteurs avec ses figurines animales en céramique colorée, créations extrêmement expressives et originales

            Dans les jardins remarquables ont été implantées dans les pelouses, 14 photographies toilées de grande taille soutenues par des structures en bambou particulièrement esthétiques, elles ont illustré de très belle façon (flore et faune) la qualité de l’environnement exceptionnel dont bénéficie notre ville du Bourget du Lac, située entre lac et forêts.

Pour cette exposition, la prise, le choix des photos et la « plantation » des bâches dans les jardins   sont l’œuvre et l’initiative des bénévoles de la commission « Photographions notre patrimoine ». Nous les en remercions.

Sortie dans les Bauges

Après la période de confinement, les membres du Conseil d'Administration se sont retrouvés pour une journée découverte des Bauges.

Au village d’École, lieu de notre rendez-vous, visite de la boulangerie qui fabrique et propose un pain biologique (tout chaud) d’une qualité exceptionnelle.

Émotion, à l’écoute du récit de Jean Yves Sardella devant la stèle (qui se trouve près de l’église) et qui est dédiée aux onze résistants du village fusillés par les nazis en juin 1944. Certains d’entre eux étaient très jeunes !   

Nous grimpons ensuite jusqu’au beau village de la Compôte pour y découvrir son architecture traditionnelle, les maisons d’habitation s’étagent le long du Grand Nant, elles ont des balcons de bois et des escaliers en façade. Plus éloignées ce sont les granges hébergeant animaux et récoltes qui sont les plus remarquable avec leurs étonnants balcons suspendus en bois d’épicéa (nommés tavalants) destinés à abriter les fagots de petit bois pour le four à pain. Leurs portes monumentales articulées en plusieurs vantaux portent souvent une petite croix de bois, marquant l’attachement religieux des Baujus. Les granges ouvrent souvent sur des courettes pavées de galets (calades).

Du sommet du village on peut admirer la belle vallée glaciaire en auge et les nombreuses grangettes en bois de pin, disséminées dans de vastes prairies à faucher. 

Nous admirons ! Il y aurait encore mille choses à écrire sur nos émotions et nos étonnements   découverts dans ce beau massif des Bauges, nous nous proposons d’élaborer un livret illustré et de vous le rapporter.

Nous partons ensuite à la découverte du patrimoine rural et pastoral du hameau de Doucy en direction du   lieu-dit le « Cul du Bois » pour une promenade dans un jardin d’alpage aux plantes aromatiques variées, par chance à la floraison abondante et odorante d’un printemps précoce.

Après un dîner agréable (suivant les règles sanitaires récemment élargies) à l’Auberge d’Aillon le Jeune, visite très intéressante de la Chartreuse des Aillons, restaurée dans le respect de la culture rurale des Bauges. Son histoire depuis sa fondation au XIIe siècle est longue et passionnante. Notre déambulation dans les salles du rez de chaussée, nos visites des salles de l’étage donnant sur une galerie à balustres qui domine un jardin clos, furent   riches en découvertes et enseignements.

L’après-midi s’est agréablement terminée par une visite à la fruitière, achats et dégustation de Tomes des Bauges et autres fromages locaux.

 

Assemblée Générale

Le jeudi 30 janvier se tenait l'Assemblée Générale de notre association dans la salle du réfectoire du Prieuré.

Télécharger le compte-rendu logo pdf


mineraux 201915ème salon des minéraux et fossiles

L’Association Les Amis du Prieuré et du Patrimoine du Bourget du Lac organise pour la 15ème année consécutive une Bourse /exposition de Minéraux et Fossiles dans la salle de la Traverse au Bourget, les Samedi 7 et Dimanche 8 décembre

Cette manifestation rencontre un succès indéniable auprès d’un public très nombreux, et l’évènement est très attendu par tous les collectionneurs, amateurs et tous ceux qui sont passionnés par les richesses et la beauté du patrimoine minéralogique de notre planète.

Comme chaque année les Exposants proposeront tout un éventail d’objets, de fossiles d’animaux et de plantes, de minéraux sous forme de cristaux et de gemmes, des pierres précieuses ainsi que de la bijouterie minéralogique très appréciée du public à l’approche des fêtes de Noël.
Les exposants (37cette année) sont de plus en plus choisis parmi des cristalliers régionaux proposant leurs propres trouvailles. Ils sauront ainsi satisfaire la curiosité ou faire partager leur passion au public. Cette Bourse est bien considérée maintenant dans le milieu minéralogique comme étant la Bourse de Savoie.

A côté des stands, on retrouvera pour le plaisir des enfants et l’étonnement des parents le chercheur d’or avec sa battée et son bagout captivant. Il y aura bien sur toujours la chance de rentrer à la maison avec une petite fiole contenant ces paillettes d’or durement recherchées.

Dans l’espace La Traverse il y aura possibilité à toute heure de boire et de se restaurer ; particulièrement avec une tartiflette géante le dimanche à midi. De nombreuses tombolas permettront aux visiteurs chanceux d’emporter quelques pierres, cristaux ou autres minéraux et garder ainsi un souvenir agréable de leur journée.

L’Association espère que le succès de cette Bourse lui permettra de satisfaire encore cette année les buts qu’elle s’est fixée dans ses statuts de favoriser auprès du public et des enfants de l’Ecole, par des actions culturelles et ludiques, la découverte et la conservation de leur patrimoine local.

Nouvelles informations de dernière minute :

  • le dimanche 8 décembre à 15 heures il y aura, pendant le salon, dans l’auditorium de la salle de la Ttraverse une conférence passionnante de M. Robert Durand, spéléologue bien connu en Savoie, sur le thème "Mines des Alpes du Nord, hier et aujourd’hui".
  • Présence d’un lapidaire venant des montagnes de haute Savoie qui présentera les gemmes qu’il a taillés lui-même dans son atelier de Vallorcine et qu’il monte ensuite en bijoux originaux.

Prix d’entrée :

  • 4 euros
  • 6 euros par famille
  • 1 euro pour étudiants
  • gratuité pour les enfants ainsi que pour toutes personnes en échange d’une nouvelle adhésion à l’association pour l’année 2020.

conference jy sardella"Ces voies, ces routes qui nous content l’histoire de Savoie"

Dans le cadre de ses conférences, l’association "Les Amis du Prieuré et du Patrimoine" propose, le vendredi 29 novembre 2019, « Ces voies, ces routes qui nous content l’histoire de Savoie » présenté par Jean-Yves Sardella , historien savoyard, membre correspondant de l’Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Savoie.

En effet, que d’histoires peuvent nous conter les chemins de Savoie ?

La variété des parcours de la voie consulaire, à la « francigena », chère aux pèlerins. Le Petit-Saint-Bernard, le Mont-Cenis, étaient autant de passages, pour les religieux, marchands et soldats, avec un parcours principal muni de tracés alternatifs et de changements de directions, précurseur des temps modernes. C’est grâce à d’intrépides voyageurs d’un autre temps que nous suivrons ces itinéraires qui furent loin d’être un hasard « directionnel ».

Les récits dans le temps, avec force détails épistolaires, voire croquis, à pieds, à cheval ou en voiture hippomobile, nous feront découvrir ces routes que nous connaissons et utilisons encore aujourd’hui. Sentiers, chemins, anciennes voies romaines, routes médiévales, sur les versants alpins, parcourant les vignobles, seront autant de témoins de notre Histoire.

Tous les passionnés d'histoire sont attendus au Bourget-du-Lac – CINELAC, centre bourg, le vendredi 29 novembre 2019, à 20 heures précises. Entrée libre.

Télécharger l'affiche logo pdf

Promenade découverte du 13 octobre 2019 : les murgers du Bourget

murger6Un soleil magnifique était à notre rendez-vous devant le four du Grand Caton pour ce matin du 13 octobre 2019, il a agréablement accompagné la vingtaine de randonneurs partis bâtons à la main pilotés par notre ami guide et conteur Eustache Giffard à la découverte des murgers.

Mais qu’est-ce qu’un murger dans sa toponymie en Savoie et dans ce quartier du Caton situé à plus de 300m d’altitude sur les flancs de la Montagne de l’Épine et de la Dent du Chat ? C’est un amas des pierres de toutes tailles et de blocs de calcaire dont le sol de la montagne et des coteaux est en grande partie constitué.

Depuis des siècles sur ces pentes très boisées des familles de paysans vivaient de l’exploitation forestière de la vigne, de fermages et d’élevages qui nécessitaient des pâtures et des terres arables. Labeur harassant pour ces hommes et ces femmes, car il fallait non seulement défricher le sol mais aussi arracher à la pente, soulever et transporter des milliers de pierres et les entreposer en limite des propriétés. C’est ce minutieux travail d’empilage de blocs et de cailloux qui constitue les murgers .

Les murgers sont de formes et de tailles différentes selon la disposition des terrains et des parcelles Aujourd’hui, leurs aspects sont variés, certains abandonnés ou oubliés sont envahis par les ronces et les arbres, d’autres mieux entretenus ont conservés des proportions atteignant plusieurs dizaines de mètres de longueur et de hauteur.

Eustache nous signale que la présence de ces murgers démontre la rudesse de la vie de tous les paysans particulièrement en pays de montagne , nombreux à exploiter ces terres ingrates. IL nous explique aussi que les longues murettes de soutènement construites le long des murgers, étaient chargées de limiter les éboulements dans le champs d’à côté lorsque les pierriers servaient de bornage entre voisins et éviter ainsi les petits conflits .
Nous empruntons des passages étroits entre les monticules longeant les prairies et par quelques marches d’un escalier incertain à sa base grimpons sur le sommet d’ un beau murger aux cailloux blancs qui crissent sous les pas ;pause, sourires et photos !

Au cours de ces dernières décennies des prélèvements très importants de matériaux ont été faits sur ces pierriers providentiels, ce qui a modifié considérablement leur volume et leur aspect.
(Utilisés par exemple pour le remblaiement de la digue du port du lac du Bourget, et l’ empierrage de la route nationale conduisant au tunnel du Mt du Chat.)

Un peu d’histoire, l’emploi du terme murger (en Savoie) à connu une large extension géographique, il se rencontre (ou se rencontrait) du Bassin Parisien à la Bourgogne mais aussi en Poitou. Selon la région il a de multiples variantes : meurgé, murgée, murgerot, murgie etc .. Il est resté en usage surtout dans les lieux où la culture de la vigne (autrefois universelle) s’est maintenue.

Découvrir les murgers se mérite, en effet la plupart d’entre eux sont à l’écart des chemins balisés, cachés par des broussailles et des bois sur des terrains caillouteux souvent accidentés.

Les randonneurs Amis du Prieuré et du Patrimoine’ ont apprécié cette balade dans les prairies humides et brillantes de la rosée matinale, la dégustation de quelques figues et pommes oubliées, et l’aperçu coloré en contre bas de l’indigo du lac au travers des noisetiers sauvages.

Redécouverte passionnante d’un patrimoine oublié que nos photographes experts vont pouvoir faire revivre.
Dans le vaste four du Grand Caton rallumé pour la circonstance par notre ami Eustache,300 degrés dedans pour cuire le pain et réchauffer gratins et diots, 28 degrés et plus dehors pour les chanceux attablés qui partagent ce repas en toute amitié et convivialité.

« Si vous n’étiez pas présents, et si le patrimoine local vous intéresse merci de prendre contact avec l’association, votre participation nous sera précieuse »