Conférence de Jean-Jacques DELANNOY

Jeudi 23 novembre 2017 à 20 heures salle du Cinélac au Bourget du Lac a eu lieu une conférence proposée par notre association. Cette conférence débute les manifestations qui auront lieu les 9 / 10 décembre 2017 au 13ème salon des Minéraux et Fossiles de Savoie au Bourget du Lac.

La conférence avait pour titre : « De la grotte Chauvet Pont d’Arc à la Caverne du Pont d’Arc - Partager les premières images de l’Humanité. »

Le conférencier était Monsieur Jean-Jacques Delannoy Professeur à l’Université de Savoie Mont Blanc, Directeur au Laboratoire Edytem basé au Pôle Montagne à Technolac. M. Delannoy est aussi, membre de l’Equipe scientifique de la Grotte Chauvet en Ardèche. Cette équipe pluridisciplinaire composée d’une trentaine de spécialistes a été chargée de la conception puis de la réalisation de la Caverne du pont d’arc comme réplique de la grotte Chauvet. Les études et investigations à l’intérieur ne sont en effet pas terminées, de nouvelles techniques d’examen non destructives peuvent se développer et l’on peut espérer ainsi que des découvertes permettront de progresser un peu plus encore dans la connaissance des sociétés humaines qui ont fréquentés cette grotte.
La grotte découverte en 1994 est inscrite comme Bien Culturel sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis juin 2014 et n’est plus accessible au public. La Caverne du pont d’Arc permet donc la visite d’une réplique quasi parfaite de la grotte. En un peu plus d’un an,1,5 million de visiteurs de tous pays ont pu s’émerveiller ainsi devant les premières, mais aussi les plus vieilles, images laissées par l’humanité. Des images de 36000 ans, les plus vieilles trouvées en Europe, deux fois plus anciennes que celles de Lascaux

M. Delannoy, pendant plus de deux heures a su captiver son auditoire. Nous l’avons suivi dans une promenade au travers de la grotte depuis son entrée, passée un peu sportivement, puis dans de grandes salles , et jusqu’au bout de boyaux étroits à comprendre les images laissées sur les parois, admirer les formes et silhouettes des animaux , l’utilisation du relief et des aspérités des parois pour suggérer les mouvements, les techniques de dessins et des couleurs, et percevoir quelques aspects de la culture et des mythes développés par ces premiers hommes, pour aboutir au fond de la grotte sur des œuvres picturales abouties qui vous laissent estomaqués
Des Homo sapiens, Aurignaciens venus d’Europe par petits groupes, se déplaçant au rythme des saisons en suivant les gibiers qu’ils chassaient et consommaient, ayant leurs armes leurs outils et leurs techniques de fabrication. Finalement des Hommes pas très éloignés et peu différents de nous ; mais des Hommes chez qui le sens et les facultés artistiques étaient surs et développés.

M. Delannoy nous a présenté en finale le bestiaire constitué par plus des 400 représentations animales trouvées dans la grotte. Mammouths laineux, lions et tigres, rhinocéros et surtout ’ours des cavernes qui constituent les animaux dangereux et à éviter. La chasse pour la nourriture étant plutôt pratiquée envers les chevaux, bisons, aurochs, rennes et cerfs mégacéros.
Beaucoup de questions ont été posées au conférencier, sur l’origine de la formation et sur les raisons de la parfaite conservation dans le temps de la grotte Chauvet, ainsi que sur les techniques modernes utilisées pour sa reproduction aussi fidèle dans la Caverne du Pont d’Arc.

Un verre de l’amitié a terminé heureusement cette soirée. Merci encore à M. Delannoy

Bibliographie :

Les Dossiers de l’Archéologie / Hors série n° 28 -Avril 2015 : La grotte Chauvet et la Caverne du Pont d’Arc
Editions Faton (www.faton.fr)